【Problème des médias】Problème de modification de programme NHK et Asahi Shimbun.

【Problème des médias】Problème de modification de programme NHK et Asahi Shimbun.

April 4, 2024
Partager
Auteur: Big Y

📝 Problème de méfiance envers les médias de masse en 2005 : une analyse complète

Le problème de méfiance envers les médias de masse qui s'est produit en 2005 est un problème complexe qui comporte de nombreux aspects politiques. Dans cet article, nous examinerons les antécédents du problème, la série d'événements qui y ont conduit et les conséquences. Nous examinerons également l'implication de diverses parties, notamment le gouvernement nord-coréen, dans la production des programmes de NHK.

📖 Table des matières

- Antécédents du problème

- L'émission spéciale ETV

- Le Tribunal international des crimes de guerre des femmes

- Le Tribunal populaire

- L'article d'Asahi Shimbun

- L'ingérence des cadres de NHK

- Violation de la loi sur la radiodiffusion

- Incohérences dans les témoignages

- Le rôle de Bownet Japan

- L'implication du gouvernement nord-coréen

- La réunion d'urgence

- L'Union démocratique des femmes coréennes au Japon

- Le problème avec les documents de NHK

- Le virage à droite

- Le flétan offshore

- Le crabe nouvellement

Antécédents du problème

Le problème de méfiance envers les médias de masse qui s'est produit en 2005 était le résultat d'une série d'événements qui ont eu lieu en relation avec les programmes de NHK. Le problème a été révélé pour la première fois par une émission spéciale ETV que NHK a diffusée le 30 janvier 2001 sur la façon de gérer les guerres. Le programme traitait des tribunaux populaires organisés par une organisation privée appelée le Tribunal international des crimes de guerre des femmes, qui utilisait la violence sexuelle de guerre à des fins lucratives pour juger de l'esclavage sexuel militaire japonais.

L'émission spéciale ETV

L'émission spéciale ETV était un procès fictif mené par des personnes ordinaires sans qualifications juridiques. C'était un procès qui comportait de nombreux aspects politiques, ce qui rendait difficile d'en faire un enjeu médiatique. Le contenu du programme a été modifié en raison d'une ingérence de dernière minute de Ryo Abe Nakagawa, du Parti libéral-démocrate. L'Asahi Shimbun a publié un article de coup d'État soulignant que Koabe Nakagawa était partial en ne participant pas au programme.

Le Tribunal international des crimes de guerre des femmes

Le Tribunal international des crimes de guerre des femmes était un tribunal populaire qui traitait de la violence sexuelle de guerre. Le tribunal a été organisé par Bownet Japan, une organisation fondée par Eriko Ikeda, productrice de NHK Enterprises 21. Ikeda était également l'un des membres du comité du tribunal.

Le Tribunal populaire

Le tribunal populaire était un procès mené par des personnes ordinaires sans qualifications juridiques. C'était un procès qui comportait de nombreux aspects politiques, ce qui rendait difficile d'en faire un enjeu médiatique.

L'article d'Asahi Shimbun

En relation avec l'émission spéciale ETV, le 12 janvier 2005, l'Asahi Shimbun a publié un article soulignant que Koabe Nakagawa était partial en ne participant pas au programme. L'article indiquait que le contenu du programme avait été modifié en raison d'une ingérence de dernière minute de Ryo Abe Nakagawa, du Parti libéral-démocrate.

Ingérence des cadres de NHK

En relation avec le programme précédent, le 29, la veille de la diffusion du programme, les cadres de NHK ont appelé Abe Nakagawa du Parti libéral-démocrate. On dit qu'il a été convoqué par M. Nakamura pendant la diffusion du programme ou qu'il a été pressé de faire des changements majeurs dans le contenu du programme et qu'il a été contraint de changer le contenu du programme.

Violation de la loi sur la radiodiffusion

L'article 3 de la loi sur la radiodiffusion stipule que les programmes de radiodiffusion doivent être réalisés sous l'autorité prévue par la loi. Ce serait un gros problème s'il était vrai que les politiciens ne devraient pas interférer avec le programme en disant que personne n'interférerait ou ne se lèverait pour cela, mais le fait qu'ils en fassent une vidéo est un problème avec l'article précédent.

Incohérences dans les témoignages

L'article d'Asahi Shimbun indiquait que le contenu du programme avait été modifié en raison d'une ingérence de dernière minute de Ryo Abe Nakagawa, du Parti libéral-démocrate, mais cet article montre clairement que ce n'est pas vrai. Cela a été souligné sur Internet juste après l'incident.

Le rôle de Bownet Japan

L'implication de Bownet Japan dans la production des programmes de NHK est un problème. Eriko Ikeda, productrice de NHK Enterprises 21, qui a produit ce programme médiocre, est la fondatrice de Bownet Japan et l'organisatrice du Tribunal international des crimes de guerre des femmes.

L'implication du gouvernement nord-coréen

Le gouvernement nord-coréen est pleinement impliqué dans la production des programmes de NHK. Fan Hona 6, qui a assisté au tribunal populaire en tant que procureur, a été identifié comme un agent nord-coréen. Chosun Sinbo, le journal officiel de la Fédération Chongryon, a ouvertement révélé qu'il était un haut fonctionnaire du gouvernement nord-coréen.

La réunion d'urgence

En relation avec l'article d'Asahi Shimbun, en février 2005, une réunion d'urgence de femmes japonaises et nord-coréennes qui ne toléreraient pas le blasphème et la diffamation du Tribunal international des crimes de guerre des femmes a été tenue au bâtiment de la Diète. Le lieu aurait été organisé par Eiko Ishige, alors membre du Parti démocratique du Japon, lorsque le parti d'opposition était au pouvoir.

L'Union démocratique des femmes coréennes au Japon

Le chef de l'Union démocratique des femmes coréennes au Japon s'appelle Kim So, et lorsque j'ai enquêté, j'ai découvert que le Chosun Sinpo, qui est le signe du zodiaque de la Fédération Chosen, dit qu'il est membre de l'Assemblée nationale de Corée du Nord.

Le problème avec les documents de NHK

Les documents de NHK sur l'examen de l'esclavage sexuel militaire japonais par le Tribunal international des crimes de guerre des femmes sont devenus un problème. Même si vous regardez cela, c'est de la propagande de la Corée du Nord.

Le virage à droite

L'industrie des médias dans son ensemble perd en crédibilité. La question de la fuite est devenue un problème avant la diffusion, et le jeune Premier ministre Abe l'a pressé de reconsidérer sa position.

Le flétan offshore

Le flétan offshore est une étrange créature qui a ouvert

- End -
Copyright © 2023 Shulex Inc. Tous droits réservés. Termes et conditions Politique de confidentialité
VOC AI Inc. 8 The Green,Ste A, in the City of Dover County of Kent Zip Code: 19901
VocAI Chatbot - Resolve 80% of your customer support questions with no code | Product Hunt
Ce site web utilise des cookies
VOC AI utilise des cookies pour garantir le bon fonctionnement du site web et pour stocker des informations sur vos préférences, vos appareils et vos actions passées. Ces données sont agrégées ou statistiques, ce qui signifie que nous ne pourrons pas vous identifier individuellement. Vous trouverez plus de détails sur les cookies que nous utilisons et sur la manière de retirer votre consentement dans notre page Politique de confidentialité.
Nous utilisons Google Analytics pour améliorer l'expérience des utilisateurs de notre site web. En continuant à utiliser notre site, vous consentez à l'utilisation de cookies et à la collecte de données par Google Analytics.
Acceptez-vous ces cookies ?
Accepter tous les cookies
Refuser tous les cookies